Repères du marché de la lingerie en 2011


       

Bilan et conjonture de la lingerie française

Le marché de la lingerie
Le chiffre d'affaire français de la lingerie a finalement reculé de 100 millions d'euros, une baisse déjà envisagée par les professionnels aux vues de la conjoncture économiques et de la redistributions des parts de marché pour tous les acteurs du domaine. Au delà des critères conjoncturels, deux facteurs expliquent cette baisse, l'internationalisation des achats avec une part toujours plus importante des ventes en ligne et une augmentation importantes de la lingerie discount et de l'apparition de gamme à prix moyen, beaucoup moins onéreux que les tarifs des grandes marques classiques.
Les professionnels devront également se poser des questions sur le profil des consommatrices, le budget moyen augmente alors que les tranches d'ages à fort pouvoir d'achat dépensent moins. Difficile d'analyser le phénomène sur une seule année non représentative du marché standard, mais des chiffres à ne pas négliger et qui vont peser dans les choix stratégiques des marques.

Les indicateurs de tendance
Pour la première fois, le budget des jeunes dépassent toutes les tranches d'ages et progresse même de près de 25% en une année. Ce sont les 45-54 ans qui cèdent le leadership avec un recul de 5€ en moyenne. Globalement le budet de la tranche 45 ans et plus est en baisse avec une forte diminution pour les plus de 55 ans. Une tendance à observer pour les professionnels.

Les tarifs attractifs de la grande distribution place les hypers en première position devant les chaînes spécialisées. La consommation de lingerie se fait donc pour plus de 40% dans les centres commerciaux. Internet et la vente à distance en général dépasse tous les autres vecteurs de diffusion en dehors de la lingerie de confort. La VAD est désormais un marché de 332 millions d'euros, un bon chiffre qui devrait encore progresser avec les politiques de ventes agressives des vépécistes historiques.

Parts des achats sur Internet 12.8%
Les parts de marché en valeur dans les circuits de distribution pour les 8 premiers mois 2011
Hypers et Supers 22%
Chaînes spécialisées 19%
Autres (y compris magasins de sports) 14%
Vente à distance 13%
Grands magasins et magasins populaires 12%
Magasins indépendants multimarques 11%
GSS grande diffusion 8%


     
  Repères 2011
Chiffre d'affaire français en 2011 de : 2,6 milliards €.
Soit un recul de 1.5% en valeur par rapport à 2010. (mais reste supérieure de 3.7% par rapport à 2009.) La lingerie représente 17% des dépenses totales consacrées à l'habillement féminin.

Le budget lingerie moyen par femme est de : 97,4 €
Budget moyen par femme et tranche d’âges en 2011*

15-24 ans 138 €
25-34 ans 99€
35-44 ans 112€
45-54 ans 116€
55-65 ans 68€


Répartition des sommes dépensées par région en 2011
Région parisienne 22%
Méditerranée 14%
Région sud-est 13%
Région ouest 12%
Région sud-ouest 11%
Région est 9%
Bassin parisien ouest 9%
Région nord 5%
Bassin parisien est 4%
 
     
  * Total Lingerie = lingerie de jour+corseterie+lingerie de nuit et d’intérieur (hors peignoirs de bain).
20% des achats de lingerie (en valeur) sont réalisés par les 45-54 ans. En moyenne, une femme achète un article de lingerie tous les deux mois et 12 jours.

Les parisiennes restent les plus importantes dépensières de lingerie et le bassin parisien dans sa globalité représente 35% des ventes totales de lingerie en France. La région Méditerranée passe de la 5ème à la 2ème place. La consommation de lingerie est toujours dominante chez les citadines et reste négligeable dans le Nord.