La folie du vinyle 2011


       

Wetlook, satin, soie, vinyle : Pourvu que sa brille!

Effets mouillés, envie de brillance et de matières extensibles , il aura fallu un peu plus d'une année pour que la lingerie s'empare de cette tendance du prêt à porter et la décline dans ses modèles. Le courant reste prépondérant pour les marques grand public, mais est aussi employé par les grand créateurs. Phénomène patent ou faut semblant ?


     
  La folie du vinyle !
Habituellement utilisées pendant les périodes de fête, les matières brillantes se sont imposées notamment avec le retour du leggings. L'effet mouillé du vinyle, effet de brillance qui varie selon les formes et la lumière, a retenu l'attention des créateurs qui pouvaient designer de nouveaux modèles avec des matériaux peu onéreux et de plus extensible. Le faux cuir ou simili est présent depuis longtemps dans la lingerie spécialisée, mais n'avait jamais su s'imposer dans la lingerie traditionnelle.
 
     
  La tendance porno chic de la fin des années 2000 a définitivement modifiée les codes et tous ceux qui appartenaient à la marge est maintenant repris, officialisé et personnalisé par les créateurs de marques ordinaires. C'est pourquoi nous retrouvons une utilisation modérée ou notable chez toutes les marques. La grande distribution a largement contribué à cette démocratisation du vinyle qui devient une matière comme une autre dans la confection de la lingerie actuelle.